Curiosit√©s “ornitho” d’octobre (25-10-12)

Le temps des migrations. Les premi√®res vagues de froid dans les pays nordiques font “redescendre” de nombreux oiseaux. Ainsi, au gr√© des al√©as climatiques (vagues de froid, vents dominants, ascendances thermiques…), les oiseaux entament leurs “voyages” pour la survie. Certains survolent le Grand-Voyeux, d’autres y font halte. Certains m√™mes choisirons les milieux naturels du Grand-Voyeux pour hiverner. C’est ainsi que de nombreux canards pointent le bout de leur bec sur les √©tangs : Sarcelle d’hiver, Canard siffleur, Canard chipeau, Canard souchet, Fuligule milouin, Fuligule morillon…

Parmi les migrateurs, certains attirent particuli√®rement notre attention en raison de leur raret√© ou de leur √©l√©gance. Citons, en ce mois d’octobre, une apparition remarqu√©e : celle du Butor √©toil√©, 1 individu le 08 octobre s’√©levant d’une roseli√®re.

Les 11 et 12 octobre : mentionnons les observations de 2 Canards pilets, élégant canard, de 3 oies cendrées en halte sur les étangs, et de 3 Bécasseaux variables, parmi les derniers limicoles en passage migratoire.

Le 25 octobre : faisant suite à plusieurs observations du Milan royal en Ile-de-France depuis la mi-octobre, un individu a été surpris survolant les étangs du Grand-Voyeux, houspillé par une corneille visiblement embarrassée par ce majestueux rapace. A noter également, au moins 4 Pinsons du nord dans un groupe de Pinson des arbres. Cela annoncerait-il une vague de froid à venir?

Enfin, terminons par une nouvelle r√©jouissante : le retour de la Bouscarle de cetti dans les roseli√®res du Grand-Voyeux. 1 √† 2 individus ont √©t√© entendu √† plusieurs reprises au cours du mois d’octobre.

Facebook
Instagram